Marchent sur la tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marchent sur la tête

Message  Admin le Ven 24 Mar - 21:36







En Turquie, il y a une famille avec un trouble génétique apparent qui les pousse à marcher à quatre pattes. Les scientifiques ont tout d’abord émis l’hypothèse qu’ils étaient un exemple de "dévolution" ou atavisme, un retour arrière vers notre passé de quadrupède. Un nouveau document de recherche conteste cette hypothèse, offrant une explication beaucoup plus raisonnable.



Ce trouble physique a été décrit dans un documentaire de la BBC, en 2005, intitulé : “The Family That Walks On All Fours" (La famille qui marche à quatre pattes, vidéo ci- dessous). Le documentaire explore l’histoire de cinq personnes, quatre femmes et un homme, de la famille Ulas, qui présentent un style de marche quadrupède qui n’avait pas encore été décrit.

Depuis, le syndrome a été documenté dans d’autres familles turques, conduisant à la proposition d’une maladie génétique appelée, syndrome Uner Tan, du nom de son découvreur, un biologiste évolutionniste turc.




Depuis, le syndrome a été documenté dans d’autres familles turques, conduisant à la proposition d’une maladie génétique appelée, syndrome Uner Tan, du nom de son découvreur, un biologiste évolutionniste turc.

Avec ce curieux mode de déplacement, le syndrome est caractérisé par un certain nombre d’autres problèmes comprenant une hypoplasie cérébelleuse, qui engendre une perte de l’équilibre et de la coordination, et une altération des capacités cognitives.

<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/mUYEVL_2wFk" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


Certains scientifiques ont interprété l’usage habituel de la démarche à quatre pattes en passant à travers la lorgnette de l’évolution, suggérant que c’est une ancienne expression de notre passé de primate quadrupède, un caractère primitif qui serait réapparu après plusieurs générations. Cet atavisme, affirme Tan, est un trait vestigial refoulé “qui est tapi sous la surface génétique”, un peu comme la queue prénatale qui apparait chez certains bébés (le coccyx, qui continu son développement en faisant apparaitre le vestige d’une queue perdue).











Les chercheurs concluent dans leur étude qu’en fait, la quadrupédie présentée par les individus souffrant du syndrome Uner Tan ressemble à celle de personnes adultes et saines invitées à marcher en quadrupède dans un cadre expérimental.

SUPERCHERIE ?


Je ne trouve pas leur démarches naturelles .
Rien d'autres sur le net quant à cette histoire .



Admin
Admin

Messages : 401
Date d'inscription : 02/03/2012

http://lafontaine.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum