Pont transbordeur de Marseille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pont transbordeur de Marseille

Message  Admin le Mar 31 Mai - 16:39

Je viens d'apprendre qu'il existait un pont transbordeur dans le vieux port de Marseille !

Je connaissais le César , le ferry boat qui existe depuis 1880 , mais que je n'ai
jamais vu en fonctionnement ,( j'en ferais un sujet ) celui qui se trouve juste
devant le café de Marius , dans le film du même nom .



Le pont transbordeur  de Marseille




Situé à l'époque à l'entrée ou sortie du port , il permettait rapidement la traversée
en quelques minutes .
La tour carré , existe encore d'aprés mes souvenirs .



La nacelle assure un départ toutes les huit minutes. La traversée dure entre une minute et demie et deux minutes et demie selon les conditions météorologiques. La nacelle effectue plus de deux cent cinquante voyages par jour.

Ci dessous une explication que je n'ai pas compris ?

La traversée du port d'une rive à l'autre peut aussi se faire à pied grâce à deux escaliers hélicoïdaux de deux cent cinquante marches chacun qui montent jusqu'au tablier. De là, on peut encore accéder à une petite plate-forme située vingt-quatre mètres plus haut.




Le pont transbordeur (ou pont à transbordeur) de Marseille, inauguré en 1905 et détruit en 1944, est un ouvrage de franchissement du Vieux-Port de Marseille construit par l’architecte Ferdinand Arnodin.

En France, on accorde l'invention du pont à transbordeur à Ferdinand Arnodin. Ce système de pont a pour intérêt de ne pas perturber le trafic maritime. Il consiste à faire passer d'une rive à l'autre une nacelle suspendue à l'armature métallique du pont.

En haut se trouvait un restaurant de poissons où bouillabaisse et langoustes étaient au menu.

Dans les années 1930, il ne servait plus que de décor, faute de moyens pour assurer son entretien.





Au cours de sa première année d'exploitation, le pont aura transbordé plus d'un million de personnes. A tel point qu'Arnodin, dès l'année suivante, proposa à la municipalité un nouveau perfectionnement: l'installation d'un ascenseur côté fort Saint-Jean, argumentant sa demande tant sur l'intérêt pratique que sur l'impact de cette nouvelle promenade pouvant faire découvrir la ville aux nombreux étrangers à l'occasion de l'Exposition Coloniale de 1908.

En 1920, un incendie provoqué par un court-circuit détruit la machinerie. Elle est remplacée par deux moteurs de tramway moins puissants ce qui a pour effet de doubler la durée de la traversée du port, provoquant le mécontentement des utilisateurs réguliers.



En 1924, Ferdinand Arnodin meurt et la concession du pont est mise en vente par voie d'adjudication. Ce sont ces héritiers qui s'en portent acquéreurs.



En 1940, l'ascenseur tombe en panne et ne sera jamais réparé. C'est cependant la loi du 29 septembre 1942 de réquisition sur tout le matériel utilisable par l'économie nationale et notamment les métaux qui va signer la condamnation du transbordeur: le 23 mai 1943, il est cité au journal officiel parmi une liste de biens nécessaires à l'industrie.


Le 22 août 1944, l'armée allemande fait sauter le pont pour obstruer le port lors de la bataille de Marseille, mais seul le pylône nord s'abat dans les eaux.

Le reste s'écroule le 1er septembre 1945, à la suite de la mise à feu de 400 kg d'explosifs.




Dommage qu'il n'existe plus : une dernière vue en souvenir




Admin
Admin

Messages : 423
Date d'inscription : 02/03/2012

http://lafontaine.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum